Type de diplôme : Master (LMD)

Master Economie de la santé

Domaine : Droit, Economie, Gestion

Mention: Economie de la santé

  • Crédits ECTS

    120 crédits
  • Niveau d'étude visé

    BAC +5
  • Durée

    2 ans
  • Composante(s)

  • Langue(s) d'enseignement

    Français

Présentation

Le master « Économie de la santé » (mention et spécialité) s’inscrit dans le programme de recherche et de formation à la recherche du LIRAES (EA 4470), au sein du département des politiques de santé (DPS) de l’université Paris Descartes. Deux axes de recherche sont privilégiés par les chercheurs :

  • Evaluation des politiques publiques de santé. (réorganisation du système de soins face au vieillissement de la population, efficacité et l’efficience des programmes de prises en charge de la perte d’autonomie).
  • Acteurs et interactions. Étude des interactions stratégiques entre les agents économiques participants au système de santé (ex. relation médecin-patient, assurances et mutuelles de santé, fonctionnement groupes pharmaceutiques et production de médicaments, etc.)

Ce cadre privilégié facilite l’insertion professionnelle à la fin du Master 2 et permet aussi de considérer une poursuite d’étude en doctorat.

 

Objectifs

Le master « Économie de la santé » se déroule sur deux années a pour objectif de fournir aux étudiants les éléments nécessaires à la compréhension du fonctionnement et de la gouvernance des organismes et industries de santé. Il s’agit de leur permettre d’acquérir des méthodes de recherche et de développer des capacités de synthèse, d’analyse et de critique ainsi que de leur permettre de maîtriser l’analyse et le traitement de l’information dans le cadre de recherches théoriques et appliquées, plus particulièrement dans le secteur de la santé.

Savoir-faire et compétences

La première année de la mention donne aux étudiants un socle de compétences commun (économie et gestion) et des compétences plus spécifiques, notamment dans la maîtrise des outils quantitatifs et leur application au domaine de l’économie de la santé. La seconde année de la mention spécialise les étudiants en les conduisant à une insertion professionnelle soit dans le secteur de l’administration de la santé et de la protection sociale, soit dans celui de l’industrie des produits de santé.

 

Précision du rythme

4 semestres, avec une réduction du volume horaire aux semestres 2 et 4 afin de laisser plus de temps de travail personnel pour la réalisation d’un mémoire et d’un stage.

Niveau d'étudeBAC +5

Niveau d'entréeBac+3

Régime d'étude

  • Formation initiale
  • Formation continue

Langue(s) d'enseignementFrançais

StageOptionnel (3 mois mimimum)

  • Validation des Acquis de l'Expérience : Oui
  • Organisation

    Organisation de la formation

    Les cours représentent 60 ECTS pour un volume total de 360h (CM+TD) en présentiel. Les cours sont équilibrés entre théorie et méthodes quantitatives en économie générale, et les projets encadrés (y compris le mémoire) représentent 20% du temps consacré aux étudiants. La réalisation d’un stage, obligatoire au second semestre, est fortement recommandée.

    La seconde année est spécialisée en économie de la santé. Les projets encadrés représentent toujours 20% du temps consacré aux étudiants, mais le volume de cours est réduit à 215h pour laisser aux étudiants une plus grande place au travail personnel. Les cours et séminaires de recherche sont concentrés au premier semestre, pour réserver 6 mois (1er mars-31 aout) à la réalisation d’un stage ou d’un mémoire.

    Stages

    La réalisation d’un stage est obligatoire en première et deuxième année de Master. Les étudiants ayant opté pour une carrière dans la recherche, pouvant également opter pour un investissement plus important dans le mémoire. Les projets tutorés représentent 1/5ème du temps dédié aux étudiants. Ils prennent la forme de séminaires où sont discutés des travaux de recherche en lien avec le projet professionnel de chaque étudiant.

    La réalisation d’un stage est obligatoire en première et deuxième année de Master. Les étudiants ayant opté pour une carrière dans la recherche, pouvant également opter pour un investissement plus important dans le mémoire. Les projets tutorés représentent 1/5ème du temps dédié aux étudiants. Ils prennent la forme de séminaires où sont discutés des travaux de recherche en lien avec le projet professionnel de chaque étudiant.

    Contrôle des connaissances

    Le contrôle continu est privilégié comme dans les formations en économie à l’Université Paris Descartes. Dans le cadre du Master Economie de la santé, des évaluations sont prévues tout au long de l’année pour vérifier la maîtrise des grandes étapes et un examen final de synthèse a lieu à la fin des cours. Un oral pour les mémoires et stages réalisés permet aux étudiants de développer leurs compétences à parler en public. En deuxième année de Master, les examens suivent cette organisation. La seule différence concerne la seconde session d’examen (rattrapage) qui donne alors lieu à un « grand oral ».

    Aménagements particuliers

    Pour les étudiants en situation de handicap vous pouvez prendre contact  avec le service accompagnement santé  handicap –

    mél accueil.ash @ parisdescartes.fr - tél 01 76 53 17 72

    Admission

    Sont autorisés à s'inscrire

    Etudiants ayant suivi un cursus en sciences économiques de niveau L3, ou étudiants en pharmacie de niveau Bac+5.

    Conditions d'admission

    Titulaire d’une licence ou plus. Sur dossier et/ou entretien.

    Pré-requis nécessaires

    Des aptitudes en mathématiques et statistiques sont un plus.

    Modalité de candidature

    Le dépôt de candidature se fait en ligne sur la plateforme dédiée.

    Information sur  

    www.droit.univ-paris5.fr/SCOLARITE/Candidature-en-Master

    Et après ?

    Insertion professionnelle

    De manière spécifique, cette formation permet aux étudiants d’acquérir une expertise et une pratique dans les métiers suivants : Ingénieur(e) d'études économiques et statistiques ; Chargé(e) d'études actuarielles gestion actif – passif, Chargé/Chargée d'études techniques en assurances ; Chargé(e) d'études auprès des agences ou institutions sanitaires (HAS, INVS, IRESP,...), des directions ministérielles (DREES, DARES,...) ; Chargé(e) d'études, cadre et expert de l'administration centrale et locale du système de santé (Caisses d'assurance maladie nationale et régionales – CNAMTS, RSI, MSA, Caisse nationale d’assurance vieillesse, Agences Régionales de la Santé, CNSA, etc.) ; Chargé(e) d'études, cadre et expert de l'industrie pharmaceutique, des assurances privées ; Chargé(e) d'études et expert de l'évaluation économique des stratégies de santé, Consultant(e) expert(e) en économie de la santé ; Chargé(e) de produit en assurances ; etc.

     

    Passerelles et ré-orientation

    La spécialité du Master « Économie de la santé » permet aussi d’envisager la poursuite d’études. La formation approfondie en nouvelle microéconomie (théorie des jeux, économie industrielle, choix social et théorie des incitations), en évaluation économique (efficacité et efficience des interventions à partir de données d’expérimentations contrôlées – essais cliniques ou expérimentations de politique publique) et en économétrie (données qualitatives, méthodes avancées et économétrie des données de panel), permet aux étudiants qui le souhaitent de poursuivre en doctorat au sein du LIRAES (EA4470). Les doctorants accueillis dont les sujets de thèse portent sur l’économie de la santé peuvent développer leurs travaux dans les institutions partenaires en France (ex. l’IRDES, pour l’accès aux données de santé), ou à l’étranger, notamment au travers de séjours de recherche ou de codirection de thèse (ex. avec le Département d’évaluation des politiques de santé de l’Université de Montréal, Québec, Canada).

    La poursuite d’études à la suite du Master « Économie de la santé » peut également s’envisager dans le cadre d’une autre formation de second cycle de niveau M2, au sein de la Comue Sorbonne-Paris-Cité, ou ailleurs en France ou à l’étranger. Cette pratique est désormais assez courante chez les primo diplômés de tous horizons qui souhaitent ainsi accroître leur champ de compétences dans plusieurs domaines. Par exemple, les primo diplômés en « Économie de la santé » peuvent envisager de compléter leur formation avec des études en Administration hospitalière (ex. EHESP de Rennes, membre du DPS et de la Comue SPC), ou en Santé publique (ex. au travers des relations privilégiées qui sont tissées avec l’École de santé publique de l’Université de Montréal). De manière réciproque, la spécialité du Master « Économie de la santé » a vocation à accueillir des étudiants primo-diplômés en médecine, en pharmacie, ou en droit de la santé[1] afin de leur permettre d’aborder les aspects de l’évaluation économique qui sont complémentaires de leur formation.

     

    Contact(s)

    Composante(s)

    Lieu(x) de la formation

    • Malakoff
    Logo

    Nous contacter

    12, rue de l’École de Médecine
    75270 Paris Cédex 06 - France
    Tél : (33) (0)1 76 53 16 16

    Accueil